Faculté de théologie et de sciences des religions
Comprendre. Agir.

AccueilLorem IpsumIpsum

Un modèle chrétien de réconciliation pour la République démocratique du Congo

2015-01-29 | SOUTENANCE DE THÈSE

 

Kandolo Kasolwa Ilunga et Jean Duhaime

Kandolo Kasolwa Ilunga et Jean Duhaime

Pasteur de l’Église méthodiste unie en République démocratique du Congo (RDC), M. Kandolo Kasolwa Ilunga a choisi l’Université de Montréal pour réaliser sa thèse de doctorat en théologie. Une part importante de sa réflexion repose sur des enquêtes faites sur le terrain congolais. Préoccupé par les conflits incessants dans son pays d’origine et en vue de contribuer à les surmonter efficacement, M. Ilunga a développé un modèle chrétien de réconciliation à partir d’une analyse des pratiques traditionnelles de l’ethnie luba et de leur mise en dialogue avec la Bible.

Depuis son indépendance, la RDC connaît en effet des conflits récurrents dont les causes sont profondément imbriquées : un conflit social devient économique puis politique, et s’étend à toutes les sphères de vie sociale : familiale, ethnique, régionale et même nationale. Des efforts de réconciliation sont faits régulièrement, mais les conflits reprennent sous différentes formes et la paix demeure passagère.

Au cours de son enquête, M. Ilunga a rencontré des sages de la tradition africaine luba, des religieux sensibles à l’importance de l’inculturation chrétienne et des politiciens soucieux d’arriver à une paix durable. Sa recherche sur le terrain est originale et lui a permis, entre autres, de documenter un processus traditionnel de résolution de conflits sur lequel il n’existe à peu près aucune littérature connue.

Le professeur Jean Duhaime a dirigé sa recherche; ce choix reposait sur l’expertise du professeur dans l’interprétation de la Bible hébraïque et sur son implication dans le dialogue judéo-chrétien. Le 18 décembre dernier, M. Ilunga soutenait sa thèse devant un auditoire diversifié où les africains étaient en grand nombre. La thématique de la réconciliation et la contribution des Églises chrétiennes à sa mise en œuvre sont d’une grande actualité en République démocratique du Congo. Souhaitons que les pistes de solution proposées par la thèse du candidat portent ses fruits.

Titre de la thèse

Pour un modèle chrétien de réconciliation dans la société luba. Une interprétation des pratiques traditionnelles luba de réconciliation à partir de Genèse 32-33 et une proposition d’appropriation chrétienne contemporaine.

Résumé de la thèse

jaquetteLa République démocratique du Congo (RDC) connait de nombreux conflits. Les efforts de réconciliation donnent des résultats mitigés, et parfois de courte durée. Grâce à des enquêtes sur le terrain, nous avons reconstitué les composantes du processus traditionnel luba qui comportait une concertation communautaire sous l’arbre-à-palabre et conduisait à une réconciliation durable. Cette thèse propose un modèle chrétien inculturé de réconciliation à partir de ces pratiques, mises en corrélation avec celles retenues du récit de la réconciliation entre Jacob et Ésaü (Gn 32–33). Le modèle est proposé à l’Église et ses partenaires pour sa mise en œuvre dans la communauté chrétienne, la société locale et l’ensemble de la population.

La thèse a été publiée aux éditions L'Harmattan (voir ci-contre).

Membres du jury

  • M. Pierre Létourneau, président-rapporteur
    M. Jean Duhaime, directeur de recherche
    M. Olivier Bauer, membre du jury
    M. Melchior Mbonimpa, examinateur externe