Faculté de théologie et de sciences des religions
Comprendre. Agir.

AccueilLorem IpsumIpsum

Dolorès Contré Migwans obtient une bourse pour faire la promotion de son dernier livre en France

2014-12-19 | BOURSE

 

ThéologiquesDolorès Contré Migwans, chargée de cours sur les traditions spirituelles autochtones (REL 2270) depuis 2008 à la FTSR, a obtenu une bourse de 1500 $ pour une activité de formation professionnelle, offerte par le Comité de formation professionnelle et de perfectionnement des ressources humaines de l’Université de Montréal.

Cette aide financière lui permettra d’effectuer une tournée en France prévue au printemps 2015, afin de présenter à un plus large public le contenu essentiel de son livre intitulé : Une pédagogie de la spiritualité amérindienne Naa-ka-nah-gay-win, qu’elle a publié aux Éditions L’Harmattan en 2013. Celui-ci porte sur l’étude d’une démarche de transmission enracinée dans son histoire selon les valeurs culturelles autochtones qui a amené l’auteure à développer une « pédagogie par symboles ».

Durant cette tournée, organisée en partenariat avec CRÉFAD, un organisme de coordination nationale d’associations à but non lucratif qui donne accès à la culture, aux savoirs et à l’autonomie dans une optique d’éducation académique et populaire, Dolorès rencontrera des étudiants, chercheurs et formateurs afin d’offrir des ateliers pédagogiques. Paris, l’Université de Tours et le réseau des cafés-culturels associatifs établi dans une trentaine de villes et villages, deviendront les hôtes d’activités de rayonnement permettant de diffuser certains éléments conceptuels et outils pratiques liés à l’enseignement selon un modèle encore peu connu dans le monde de la recherche en psychosociologie et spiritualité.

Le second objectif de cette démarche sera de susciter une réflexion, un dialogue et un échange sur l’application des méthodologies de croisement et de pratiques d’intervention interculturelle dans un optique d’écoformation. Il s’agira d’une participation à des activités d’enrichissement et de mise à jour des connaissances dans le champ d’enseignement dans l’éventualité d’offrir d’autres formations ou cours spécifiques.  « Il permettra à la candidate de diffuser sa recherche, de la poursuivre et de la renouveler », de conclure, Madame Denise Couture, vice-doyenne.